Jour de colère que ce jour là

apotitre

Une raison majeure qui m’a poussé à créer ce blog est le fait d’exposer en ligne mon nouveau projet et son évolution.

Le projet en question s’appelle Apocalypse et il est loin d’être nouveau en fait. Depuis 1998, j’ai dans la tête une histoire qui me tient beaucoup à coeur et qui hante chaque soir mes réflexions nocturnes. Pour résumer grossièrement (Enculé de putain de résumé ! Voilà , très grossièrement donc ;)) il s’agit de l’histoire d’un démon entre sa naissance au XIII° siècle et l’époque actuelle. Dans Apocalypse, les anges et les démons sont justes une espèce voisine de l’homme. Ils ont inventé les religions pour garder le contrôle sur les humains mais petit à petit, anges et démons sont devenus les pires ennemis du monde. Les premiers veulent jouir seuls de leur pouvoir sur les hommes alors que les seconds sont prisonniers d’un rôle qui les marginalise. Suite à un évènement qui changera les rapports futurs entre les deux castes ennemies, Eurynome sera banni par les siens et chassé par les anges.

Initialement prévu pour être une BD (2 planches ont été faites mais le scénario a complètement évolué depuis et c’est devenu un trop gros travail, qui plus est inadapté à mon style de dessin) puis un film (chose impossible tant qu’on ne rachète pas la Paramount), il n’y avait jusque maintenant que peu de choses concrètes résultant de ce projet (quelques anims flash, des croquis, plein de dessins et un site pour tout regrouper : http://jademara3.free.fr). Aujourd’hui, je me dis que la meilleure et la plus simple façon d’illustrer efficacement ce projet est de l’écrire. Voici donc le commencement d‘Apocalypse, le roman.

Je vais donc essayer de tenir une sorte de journal en ligne (ouais un weblog quoi… :p) de l’évolution du projet en proposant quelques extraits choisis. N’hésitez pas à me faire part de toutes vos remarques, les compliments et surtout les reproches qui m’aideront à trouver le ton juste pour mon récit. Bah ouais, je suis pas écrivain moi, mais j’ai envie (et besoin) de raconter cette histoire.

Actuellement je viens de finir d’écrire le chapitre II du premier Episode (Car chaque période historique correspondra à un épisode). En attendant plus d’infos sur ce blog, voici le tout début de l’histoire, résumant le contexte historique de l’époque.

« 1180. Medium Monasterium est une ancienne Abbatiale construite au cœur des Vosges gréseuses. S’élevant dans le fond d’une vallée sombre, entourée de forêts impénétrables, la première cellule monacale fut érigée en 671 par un puissant évêque d’outre-Rhin, sur la rive de cette rivière tumultueuse rivière que l’on appelle Rabodeau. Aujourd’hui, l’abbaye abrite une bibliothèque réputée dans toute la chrétienté et accueille les grands érudits de ce monde. Elle s’est entourée de cellules où paysans, bûcherons et chasseurs assurent la survie et l’approvisionnement de l’ensemble abbatial.

Le choix de cette vallée n’est dû, ni au hasard, ni au caprice d’un évêque de Trêves éblouit par la beauté du paysage. C’est dans cette région de l’Est du Royaume que vivent sorcières, vampires et autres démons. C’est en tout cas ce que pense la haute autorité de l’Eglise qui, dès la seconde moitié du VI ème siècle, commencera la création de ce qui deviendra la grande croix monastique de Lorraine.

Il s’agit en fait d’un ensemble de cinq Abbayes implantées au cœur de cette région maudite dont la présence devrait protéger les populations locales et par la même occasion leur apporter la parole divine. La disposition géographique de ces 5 Abbayes évoque une croix, avec au nord : Bonmoutier, au sud : Saint-Dié, à l’ouest : Etival, à l’est : Senones et au centre : Medium Monasterium, le monastère du milieu.

En 1123, un seigneur du nom d’Aubert De Parroy s’autoproclame Défenseur de l’Abbaye de Medium Monasterium. Il fait construire une forteresse sur une roche dominant l’abbatiale : La Haute-Pierre. »

Shlorg l’Escargot

shlorgvecto

Ceux qui me connaissent le savent, la BD est ma première passion. Des marges de mes cahiers de cours aux colonnes du journal de l’école en passant pas certains sites Internet, mes petits dessins viennent enfin de trouver le chemin des presses.

J’en ai rêvé… bah je l’ai fait : éditer ma propre BD. Cette dernière s’appelle Shlorg l’escargot. Elle est disponible au prix exorbitant de 13,50 € sur Amazon.fr et sur le site de l’éditeur In Libro Veritas. Sur 41 pages, elle illustre à travers une trentaine de gags le quotidien de Shlorg et sa compagne Simone. Cette BD est éditée à compte d’auteur et produite en de très petites quantités  d’où son prix. Néanmoins, elle est diffusée sous licence Creative Commons, ce qui la rend libre de diffusion sous certaines conditions. Si le coeur vous en dit, vous pouvez donc la trouver sur des réseaux peer to peer comme Emule au format PDF. Bien sûr, si vous désirez soutenir mon travail, je serais très honoré que vous achetiez un exemplaire papier (que je peux vous dédicacer sur simple demande).

Pour en savoir plus :

Site officiel de Shlorg l’escargot.

Page Shlorg sur Wikipedia.

Création et ouverture du Blog

A l’attention du visiteur égaré ou curieux, quelques mots abandonnés ici par un hôte trop fier pour avouer le plaisir qu’il prend à être lu. Ou comment j’ai réussi à me convaincre qu’un blog n’était pas seulement « un site pour ceux qui ne savent pas faire de sites ».
Malgré la très néfaste image que je peux avoir vis-à -vis du phénomène blog, et après moult réflexions, je viens de me lancer dans la création de la chose que vous avez actuellement sous vos yeux. Qu’est ce qui a bien pu motiver le sale rabat-joie que je suis à adopter ce mode de communication, que je traitais encore il y a peu d’embryon d’analphabètes et de repaire de casses-couilles ? Les causes sont diverses : Ma mégalomanie qui me fait croire que j’aurais quelques fans qui seraient intéressés de suivre ma passionnante vie. Mon geekisme qui me pousse à tester et connaître d’avantage un nouveau joujou en ligne. Mon énorme prétention qui me fait croire que je peux quelque peu relever le niveau orthographique moyen des blogs francophones. Mon exhibitionnisme qui me pousse à relater des événements peu intéressants mais dont l’évocation publique peut me satisfaire. Mon nouveau projet qui nécessite des avis extérieurs et qui sera en constante évolution. Bref, j’en avais envie et je l’ai fait. Bienvenue à vous tous.
Page 31 sur 31« Première page10202728293031

Archives